mardi 29 septembre 2009

Mae Sai à la frontière Thaïe-Birmane.

Ce sont les images et les sons du marché de la frontière de Mae Sai.
Des jeunes si jeune des gamins-enfants sans-abri qui utilisent le pont de la frontière, avec ses battements thaïlandais et Birmans drapeaux, comme leur lieu de travail et leur domicile. D'autres vendent discrètement les pirates de CD.Ils sont là tous les jours pour vendre leurs légumes, fruits...Qui gagnent au plus 140 Bahts par jour qui fait 3€ à peine suffisante pour toute la famille car ils doivent payer 30 à 50 Baht, chaque fois qu'ils traverse la frontière. Pour retournée à leurs villages dans un district ou le travail reste une denrée rare. Certes ils existe d'autres emplois pour les enfants qui luttent pour leur survie. Ils peuvent travailler à la décharge publique s'ils peuvent supporter l'odeur et la vermine.
People of Burma

15 commentaires :

Lorraine a dit…

Captivante cette photo Allan, je suis si contente que tu es de retour :)

cieldequimper a dit…

Hmmm. A méditer évidemment. Cela explique sans doute le regard méchant. Ou inquiétant, je ne sais pas.

Kiji a dit…

Salut

merci pour ce partage. j'en apprend un peu plus. Ne prends pas trop de risques quand même...

Michel a dit…

Photo qui est à lui-même un reportage, nous laisser assez perplexe tant de pauvreté a cause de cette dictateur militaire, que dire mon ami je connais ta sensibilité ton sens de honneur… je pense que tu ne peut tout dire Allan .

Lorraine a dit…

je voulais te laisser mes nouvelles coordonnées puisque j'ai éliminé mon 'Word' blog parce que je n'avais plus rien à dire ;)

Roxana a dit…

c'est une image extraordinaire, tout-a-fait ton style, Allan, ta maniere de surprendre le souffle reel de la rue, de la vie, les details des existences simples, qui seraient autrement - et trop souvent - oubliees...

tu sais ce que j'ai remarque? je viens de voir le film Cyclo (Tran Anh Hung), tu connais? et j'ai ete frappee par la ressemblance qui existe entre les couleurs que tu preferes souvent et la cromatique du film. peut-etre c'est quelque chose typiquement asiatique, qui sait?

Allan a dit…

@ lORRAINE ok je vais venir sur ton nouveau blog, et merci encore pour cette visite.

Allan Alexandre a dit…

@ cieldequimper pour le regard je pense merci pour cette visite.

Allan Alexandre a dit…

@ Kiji oh! pour ce partage ces comme une lumière droite chez moi.Merci pour cette visite

Allan Alexandre a dit…

@ Michel Merci Michel pour ce commentaire et toi de retour ou?
Merci pour cette visite

Allan Alexandre a dit…

@ Roxana je suis toujours sidérée par ta culture des autre peuples.Oui je connais Tran Anh Hung j'ai vu l'Odeur de la papaye verte à Ho Chi Minh Ville, au Viêt-Nam en 2001 un souvenir très beau, par contre CYCLO par encore vue tu ma donner une idée de cinéma.

Roxana a dit…

L'Odeur de la papaya verte est magnifique, j'ai aime plus que Cyclo, c'est facile a comprendre pourquoi, c'est une belle histoire romantique... Cyclo est tres sombre et violent - mais pour ce qui est des images et couleurs, c'est tout aussi fabuleux. et puis tu dois absolument le voir pour les scenes des rues, le visage vivant de la ville...

(je suis tout simplement tres curieuse et ouverte vers le monde :-)

akarui a dit…

Tres belle scene coloree avec ces petits vendeurs de legumes.

Allan Alexandre a dit…

@Roxana et oui les femmes avec les histoires d'amour alors viens ici tu va être servir à la carte, je veux dire ici le cinémas reste à faire.

Allan Alexandre a dit…

@ akarui
merci beaucoup de ce commentaire.